Nouvelle défaite des Stéphanois au Vélodrome

C’est pas cette année que les Verts stopperont les 40 ans de disette au Vélodrome.

Nouvelle défaite 1 à 0 sur un joli but de l’avant centre Marseillais, Pour le reste les Verts ont plutôt eu la maîtrise du ballon surtout en seconde période, mais bien trop inoffensif en attaque avec un Béric qui a touché 9 ballons dont un seul dans la surface. Pour une fois qu’il était titulairisé, c’est tout de même dommage qu’il ne soit pas trouvé sur le terrain par ses coéquipiers.

Les Stéphanois ont eu plusieurs fois l’occasion d’égaliser en second période, mais la maladresse et Mandanda en ont décidé autrement.

L’arbitrage a une nouvelle fois était à notre désavantage, avec un rouge oublié sur un tacle assassin sur Palencia, qui méritait l’exclusion du défenseur Marseillais Amavi. Le Catalan souffre d’une grosse entorse et sera indisponible plusieurs semaines.

Côté performance, le duo Boudevouze- Kahzri toujours décevant même s’il y a un léger mieux. Bon match de Palencia avant sa blessure et de Perrin qui a intercepté un nombre important de ballon grâce à son placement et son anticipation. A noter la très bonne entrée de Youssouf au milieu de terrain, qui devrait garder une place de titulaire dans les semaines à venir, suite à la nouvelle blessure de Aholou en première période. Bonne rentrée de Bouhanga qui a provoqué et qui a eu l’occasion d’égaliser.

Par contre grosse déception sur la prestation et sur l’utilisation de Béric, de M’Vila qui n’est pas au niveau de la saison dernière.

Le prochaine match à Geoffroy Guichard est déjà décisif pour l’avenir de du coach.

2 pensées sur “Nouvelle défaite des Stéphanois au Vélodrome

  • 2 septembre 2019 à 7 h 25 min
    Permalink

    je le répète il manquera toujours 3 renfort dans cette équipe, 1 n’9, 1 ailier, 1 latéral gauche,
    l’asse doit remettre kHAZRI EN 10,

    Répondre
  • 2 septembre 2019 à 10 h 51 min
    Permalink

    D’abord, il y a un léger mieux. Mais, l’Asse, même avec Gasset, n’a pas encore réussi à sortir d’un foot timoré qui n’est offensif. Toutes les formules ont été tentées avec des joueurs différents , mais, au bout, c’est toujours morne. C’est très rare que Sainté gagne avec cette plénitude. Hier encore, malgré la maîtrise du ballon, la solution restait introuvable. A Sainté , on aime pas se projeter en nombre dans la surface adverse. C’est récurent! Avec une défense regroupée comme celle de l’Om, une seule occasion nous a été concédée. Aussi, je ne parle pas de la prestation de Beric. Mettez Ronaldo à sa place, ça serait la même chose.
    Je ne suis pas d’accord avec le coach quand il dit que l’on méritait mieux. Non, avec ce jeu, la défaite était logique. Sans vouloir faire de bilan, les contenus proposés jusque-là par des équipes comme Reims, Rennes, Nice, Angers et Nantes nous sont largement supérieurs. Je ne parle pas des cadors avec lesquels on a concédé déjà deux défaites (Lille et Marseille).
    Le 5/3/2 proposé, malgré les apparences est un jeu défensif à souhait. Pour qu’il soit opérationnel, il faut de la rapidité dans le jeu, la multiplication des transversales, des pistons au top. J’allais oublié qu’il faut jouer derrière la défense adverse. Sur ce dernier point, au moins trois appels ( Beric, Khazri) dans les treize premières minutes n’ont pas été satisfaits. On préfère jouer latéralement, ralentissant le jeu et permettre à l’adversaire de se regrouper. Souvent, on avait deux attaquants stéphanois contre sept à huit défenseurs marseillais. Les transversales dont M’villa est spécialiste ont été fort peu nombreuses. Quand aux pistons – véritables poumons dans ce système – ils n’ont pas été à la hauteur. Trauco a rendu une copie très médiocre. C’est simple, il n’a réussi aucun centre. Quant à l’Espagnol, sur l’aile droite, il a commencé à sortir de sa coquille que durant la 2 ème mi-temps. Largement insuffisant. Cette méforme n’est pas de la faute du coach. Il a même tenté de mettre Hamouma à la place de Boudebouz avant le match mais la blessure de ce dernier n’a pas permis de tester ce plan tactique. Cela étant, je ne comprends pas du tout la titularisation de Debuchy comme arrière central.
    Il y a deux choses à régler rapidement :
    1/ Jouer à plat, directement vers l’avant;
    2/ écarter les joueurs qui ne donnent pas satisfaction, y compris les stars : Boudebouz, M’villa, Perrin. Ce dernier devient de plus en plus lent malgré de beaux restes. Le cas de Khazri est plus délicat. Il n’est pas à son poste, selon moi.
    Au final, si on ne prend pas de mesures radicales dans la conception du jeu, on jouera la deuxième partie du tableau. De temps à autre, on gagnera.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *