OM – ASSE : Tony Chapron charge l’arbitre

Pour Tony Chapron, le directeur de jeu n’a aucune excuse avec tous les moyens qu’il avait pour prendre la bonne décision, si ce n’est la peur de mettre un rouge à l’OM au Vélodrome.

« Au départ on se dit, ils ont pu le rater. L’arbitre vidéo l’appelle pour aller voir les images. L’arbitre va voir, et manifestement, il n’a pas vu la même chose que nous. Et dernier indice, c’est une preuve matérielle, il y a la cheville du joueur. Là, tous les ingrédients sont là pour prendre la bonne décision. Elle n’a pas été prise, cela nous semble incompréhensible. C’est malheureux, car la mission prioritaire de l’arbitre, c’est de protéger les joueurs. Là, on a failli à notre mission. Incompréhensible, mais il y a un autre critère qu’on doit prendre en considération. C’est la notion de courage. Est-ce que je suis assez courageux pour mettre un carton rouge à un joueur à Marseille devant 50.000 personnes… », a lancé un Tony Chapron qui y va franco sur son ancien collègue. Cela sera certainement apprécié par l’intéressé.

6 pensées sur “OM – ASSE : Tony Chapron charge l’arbitre

  • 3 septembre 2019 à 20 h 54 min
    Permalink

    BRAVO Monsieur l’Arbitre !

    Répondre
  • 3 septembre 2019 à 20 h 55 min
    Permalink

    Suite a cette agression caractérisée l’arbitre a failli a sa mission première et devrait être suspendu pour l’ensemble de la saison.

    Répondre
  • 3 septembre 2019 à 22 h 12 min
    Permalink

    La peur devant des supporters ! Il faut être juste, le geste est flagrant … il faut être équitable… où bien donner le titre de champion à l’OM et on en parle plus …

    Répondre
  • 3 septembre 2019 à 22 h 37 min
    Permalink

    Je suis d’accord a défaut de pouvoir suspendre le joueur et bien l’arbitre devrait être suspendu 6 semaines comme l’indisponibilité de Palencia

    Répondre
  • 3 septembre 2019 à 23 h 48 min
    Permalink

    Pour moi jai le meme discourse que vous le suspende pour la fin during championnat point

    Répondre
  • 4 septembre 2019 à 22 h 16 min
    Permalink

    La seule solution est désormais de suspendre l’arbitre M. Millot pendant 6 semaines pour qu’il réfléchisse à tête reposée à sa décision. Et de mettre sur le terrain des arbitres capables de protéger les joueurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *