Denis Balbir s’en prend à la VAR

Denis Balbir s’en prend à la VAR et à l’arbitrage de monsieur Millot :

« Ghislain Printant est revenue au score, poussée par un public en folie. Les Verts auraient pu s’imposer. Maintenant quand un arbitre ne souhaite pas que vous gagnez et n’est pas dans la justice, c’est difficile… On a beau faire appel à un outil vidéo, celui-ci se retrouve de plus en plus défaillant. Notamment du fait des gens dans le bus qui sont payés pour regarder des images.

Je trouve bizarre que toutes les personnes dans leur canapé ont le même avis mais que celle qui est payée pour avoir un avis tranché a une vision différente… Comme par hasard, c’est deux fois le même homme. Monsieur Millot était dans le car sur ASSE – Toulouse. Il était à Marseille et avait déjà lésé les Stéphanois d’une exclusion et d’un penalty. Cela commence à faire beaucoup. Avant de disserter sur la qualité de l’ASSE et les éventuelles erreurs tactiques de l’entraîneur, il faut aussi stigmatiser la faiblesse de l’arbitrage français. En ce qui concerne Sain-Etienne, ça a été très pénalisant. Comme ce fut le cas pour Rennes et dans une moindre mesure pour le PSG. Mais sur ce match, je dirais avant tout que l’ASSE a été volée de deux points. »

2 pensées sur “Denis Balbir s’en prend à la VAR

  • 17 septembre 2019 à 12 h 38 min
    Permalink

    Les arbitres français ne sont pas aller dans la bonne école,ou alors, il préfère fermer les yeux sur certaine action dans le jeu ce qui pour l,équipe qui recoit et pour celle qui se déplace c,est pénalisant.
    La var pour moi c’est vraiment nul et grotesque.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *