Dominique Rocheteau rend hommage à Robert Herbin

Dominique Rocheteau lui rend hommage : « C’était un technicien exigeant qui imposait des entraînements très physiques. Il aimait bien y participé. Physiquement, il était au-dessus de tout le monde. (…) Il était très intelligent dans son management. Ses briefings étaient courts. Il savait aller à l’essentiel, parlait peu mais avait des relais au sein du groupe pour mieux faire passer ses messages. Il contrôlait ses émotions mais avait une grande sensibilité. Il intériorisait tout. Sur le banc de touche, il ne bougeait pas. J’ai en mémoire un match de Coupe d’Europe à Glasgow où on réussit une grande performance. Tout le monde saute de joie, même le Président Roger Rocher. Et lui, il reste immobile.  Il était atypique. Il aimait bien son surnom, le Sphinx. Robert Herbin était un guide charismatique qui savait tirer le meilleur de chacun ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *