La finale de la Coupe de France à huis clos début août ?

Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP, n’a pas exclu de les faire jouer à huis clos.
Nice et Reims en C3 sauf si…
« Si le gouvernement nous permet de jouer à huis clos au mois d’août, nous envisagerons de disputer début août les finales de Coupe de la ligue et de Coupe de France », a-t-il dit jeudi lors d’une conférence de presse téléphonique organisée à la suite de la réunion du conseil d’administration de la Ligue. En début de semaine, le Premier ministre Édouard Philippe a présenté le plan de sortie du confinement du gouvernement, lequel prévoit l’interdiction jusqu’en septembre des événements réunissant plus de 5 000 personnes, d’où la perspective d’un huis clos éventuel.
Si les finales de Coupe avaient lieu, leur résultat influencerait, comme en temps normal, les qualifications pour la Ligue Europa. Ainsi Nice et Reims, pour l’heure promis à une place en C3 puisqu’ils sont cinquième et sixième selon le classement de Ligue 1 arrêté jeudi – sous réserve qu’aucun recours ne le modifie -, pourraient perdre leur place en cas de victoires de Lyon et/ou de Saint-Étienne dans les Coupes.
« Si les finales ont lieu, les places en Europa League seront attribués aux vainqueurs si le vainqueur n’est pas Paris. Si c’est Paris en Coupe de France, c’est le 5e (qui va en C3) et si c’est Paris en Coupe de la Ligue, c’est le 6e qui va en Europa League », a précisé Didier Quillot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *