Saint-Etienne coule à Brest

Cet après-midi l’ASSE a littéralement coulé en Bretagne. Après une première mi-temps catastrophique c’est logiquement que Brest mène à la pause 4 à 1. Complètement dépassé en défense, Saint-Etienne n’a pas existé.

Les Stéphanois se sont fait marcher dessus par une brillante équipe Brestoise. La défense centrale n’a pas le niveau d’une ligue 1, beaucoup trop lente, pas assez agressive, manque d’anticipation, faible techniquement, physiquement en dessous, manque d’impact, manque de confiance… La liste des « qualités » de la défense centrale, en premier lieu celles de Kolodziejczak, est aussi longue et aussi vertigineuse que la chute des Verts au classement.

L’heure est grave, après 7 défaites consécutives, Saint-Etienne et son entraineur Claude Puel ne voient pas le bout du tunnel. Les supporters non plus.

L’entraineur stéphanois n’a plus beaucoup de solution, après avoir écarté les joueurs expérimentés, ce choix semblait logique au vue de leurs prestations, jouer la carte de la jeunesse avait un sens. Pas aidés par les blessures, après un très bon début de championnat, l’entraîneur Stéphanois se retrouve dans une impasse. Mais la situation actuelle du club l’oblige à trouver rapidement une solution.

Le départ de Fofana qui semblait depuis le début inévitable, n’a pas été anticipé, c’est une faute professionnelle de la Direction, rater le prêt de Saliba à quelques heures de la fin du mercato, ressemble plus à de l’amateurisme. Maintenant on paie cash ces erreurs.

Sans défense notre club de cœur va directement en Ligue 2. Le recrutement d’un défense central est un minimum vital pour garder notre place ne L1, pour jouer un quelque conque rôle cette saison il faudrait y rajouter un véritable avant centre, mais là faut pas rêver, c’est trop en demander…

La réception dimanche de Lille, semble déjà primordiale pour la suite de la saison. Une nouvelle défaite, un record dans l’histoire du club, serait catastrophique. Même si mathématiquement la situation n’est pas irrémédiable, il va falloir trouver les clés pour stopper cette chute avant que la situation devienne invivable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *